La meilleure épargne en 2019 | Le Blog d'Epsor

Notre Blog

Épargne salariale : le meilleur dispositif d’épargne en France, en 2019 ?

Pourquoi chercher des placements toujours plus complexes, quand l’un des meilleurs est à portée de tous ? DRH, DAF, dirigeant d’entreprise, vous qui avez les cartes en main, pourquoi ne pas sauter le pas de l’épargne salariale ? Laissez-vous séduire par un dispositif gagnant-gagnant, finalement pas si complexe à mettre en place.

Définition épargne salariale

1. L’épargne salariale, en quelques mots

Intéressement, participation, abondement, voilà des mots que l’on entend régulièrement, et dont vous n’avez pas fini d’entendre parler. Vous n’êtes pas encore familier avec ces différentes notions ? Pas de panique : une courte explication s’impose, en effet. 

Intéressement et participation ?

Distinguons d’abord participation et intéressement. La première consiste dans le versement aux employés d’un pourcentage sur les bénéfices de l’entreprise. Elle est obligatoire dans toutes les entreprises de plus de 50 employés. L’intéressement, en revanche, n’est pas directement lié au bénéfice : il s’agit d’une prime versée aux employés en fonction de la performance de l’entreprise, suivant les objectifs qui ont ou non été atteints. 

Dans les deux cas, participation et intéressement, les salariés qui en bénéficient peuvent choisir ce qu’ils souhaitent faire des primes reçues. Ils peuvent ainsi décider de percevoir les sommes directement, ou de les placer sur un fond : un PEE (plan d’épargne entreprise) ou un PERCO (plan d’épargne retraite collectif) notamment. 

L’abondement, c’est quoi ?

Lorsque la participation et/ou l’intéressement sont placés sur un PEE ou un PERCO, l’entreprise peut faire le choix de verser un complément, en fonction des accords d’épargne salariale négociés au sein de l’organisation : on parle alors d’abondement. Celui-ci est plafonné légalement à 300 % des versements des salariés, mais n’est en rien obligatoire, et est très variable d’une entreprise à une autre. Autrement dit, si un salarié verse 1000€ sur un PEE, l’entreprise pourra envisager d’effectuer un versement complémentaire allant jusqu’à 3000 €.

Meilleur placement

2. L’épargne salariale : des avantages indéniables

S’accorder ainsi sur ce que l’on entend par épargne salariale ne suffit pas à faire de ce dispositif une option de placement particulièrement intéressante. Comment, donc, expliquer le titre de cet article ? Pour quelles raisons l’épargne salariale est-elle réellement intéressante pour les employés, comme pour l’employeur ? Tout simplement parce qu’elle offre des avantages réels, indéniables, qui jouent en sa faveur sans ambiguïté. 

Des avantages, pour les salariés...

Ces avantages, quels sont-ils ? Un premier élément de réponse se trouve dans ce qui a été évoqué plus haut : le système d’abondement. Et pour cause, vous conviendrez que pour tout salarié, se voir verser par son entreprise une somme pouvant aller jusqu’à trois fois sa mise de départ, c’est on ne peut plus avantageux ! Le second avantage se situe sur le terrain fiscal. En effet, dans le cadre d’un PEE ou d’un PERCO, les sommes versées sont bloquées pour une durée de 5 ans. Moyennant quoi, passé ces cinq ans, cette épargne, abondement compris, est exonérée d’impôt sur le revenu.

... comme pour l’employeur !

Les employés ne sont pas les seuls bénéficiaires d’un dispositif d’épargne salariale. 

D’une part parce que le dirigeant d’une entreprise, lui aussi, peut bénéficier de l’épargne salariale. D’autre part, parce que si l’épargne salariale n’est pas soumise à l’impôt sur le revenu, elle est également exonérée de tout ou partie des charges patronales (0% pour les entreprises de moins de 250 salariés). Ce qui est loin d’être neutre pour une entreprise. De la même façon, l’épargne salariale est déductible du bénéfice imposable de l’entreprise. Décisionnaire sur les sujets d’épargne salariale, sans aucun doute possible : votre entreprise a tout à gagner à mettre en oeuvre un dispositif d’épargne salariale !

L'épargne salariale rivalise avec les performances du livret A

3. L’un des meilleurs placements possibles

L’épargne salariale offre donc de nombreux avantages, qui en font un dispositif d’épargne des plus avantageux. C’est l’occasion pour vos employés de financer des projets personnels et familiaux à court ou moyen terme, de s’assurer un complément de revenu pour leur retraite, mais aussi de se protéger au niveau financier, et gagner en pouvoir d’achat. 

Puisque l’abondement bénéficie d’une exonération de charges patronales, de la taxe sur les salaires, et peut être déduit du bénéfice imposable de l’entreprise, l’employeur s’y retrouve lui aussi indubitablement. L’épargne salariale est donc un système gagnant-gagnant, avantageux pour l’employeur comme pour les employés. Un système pourtant trop souvent ignoré ou mal utilisé. Un système, surtout, auquel beaucoup d’employeurs n’ont pas encore recours, et dont nombre de salariés ne bénéficient pas encore. 

Ainsi, dans les entreprises de 10 à 49 salariés, seul 1 salarié sur 5 bénéficie d’un dispositif d’épargne salariale. Pourtant, la bonne nouvelle, c’est que toute entreprise avec au moins un salarié peut mettre en place un tel dispositif !

Vous hésitez encore à vous jeter à l’eau, vous craignez de crouler sous des montagnes de formalités administratives, vous avez envisagé de mettre en place l’épargne salariale au sein de votre entreprise, mais vous restez bloqués sur certains points d’interrogation ? 

N’attendez plus, entrez en contact avec les équipes d’Epsor ! Parce que l’épargne salariale mérite d’être accessible à tous, et gagne à être expliquée et simplifiée, c’est l’ambition qu’Epsor s’est donnée : en démocratiser l’accès au plus grand nombre !

l'épargne salariale