PEE VS Livret A : qui est le plus performant ?

Notre Blog

PEE VS Livret A : qui est le plus performant ?

Vous avez aimé notre infographie, vous voulez en savoir plus ?

Si vous êtes français, il y a fort à parier que vous ayez un livret A. Sur 66 millions de français, plus de 50 millions en ont un. C’est de notoriété publique, le livret A est le placement préféré des Français. Simple, doté d’une image rassurante, il semble à bien des égards être un excellent compromis pour épargner sans prendre de risque.

Pourtant, le livret A n’est aujourd’hui plus aussi attractif, avec un taux d’intérêt de seulement 0,75% : autrement dit cette année, avec 1000€ sur votre livret A, vous recevrez une rémunération de 7€50. Cela ne va pas aller en s'arrangeant, le gouvernement vient de valider sa baisse à 0,50% en février 2020. Vos 7,50€ deviendront alors plus que 5€. On lui trouve aisément des alternatives qui sans être nécessairement beaucoup plus risquées, proposent de bien meilleures rémunérations. Le PEE (ou Plan Epargne Entreprise) en fait partie. Il reste néanmoins méconnu de beaucoup et peut paraître compliqué.

Nous vous aidons ici à y voir plus clair en revenant sur ce qui le rapproche et ce qui le distingue du livret A, et ce en quoi il s’avère plus performant.

Combien vais-je payer d’impôts sur mon épargne ?

Vais-je pouvoir utiliser mon argent comme je le souhaite, et dans quelles conditions ?

Les montants que je peux épargner sur un même compte sont-ils limités ?

C’est à ces questions que nous allons répondre. Ce sont ces trois grands points qui permettront de bien différencier le livret A et le PEE.

Fiscalité, plafonds, conditions de déblocages : les principales différences

Des conditions de plafonds très différentes

Peut-être le savez-vous déjà : le livret A n’a pas vocation à accueillir des centaines de milliers d’euros. Il est plafonné à 22 950 euros depuis 2012. Il reste néanmoins possible de percevoir des intérêts au-delà de ce plafond.

Le PEE (Plan d’Epargne Entreprise) ne fonctionne pas comme le livret A. Il s’agit d’un système d’épargne que vous propose votre employeur. Vous pouvez y placer vos primes d’intéressement ainsi que votre participation et même de l'abondement, si vous en recevez, mais aussi y verser volontairement de l’épargne supplémentaire. Ces versements volontaires effectués sur le PEE font l’objet d’un plafond à hauteur de 25% de la rémunération annuelle. En revanche, les montants totaux sur un PEE ne sont pas plafonnés : les versements sont cumulables dans le temps, au fil des années, sans plafond. Rien n’empêche d’avoir 80 000€, 100 000€, voire bien davantage sur son PEE.

Des fiscalités avantageuses pour l’un comme pour l’autre

La question de la fiscalité mérite naturellement d’être posée. Livret A et PEE se rejoignent d’ailleurs sur une chose : les intérêts pour le livret A et la plus-value pour le PEE sont exonérés d’impôts sur le revenu tout comme le capital déposé. Pour le PEE, les plus-values réalisées seront soumises aux prélèvements sociaux (taux en vigueur : 17,2%) en cas de retrait de l'épargne au bout de 5 ans ou lors d'un retrait anticipé.

Le PEE bénéficie d'un avantage supplémentaire, qui fait tout son intérêt. La participation, l’intéressement et l’abondement susceptibles d’y être versés ne sont pas soumis à l’impôt sur le revenu.

Cette exonération d’impôt sur le revenu est un argument important en faveur du PEE. Cette exonération, cependant, est étroitement liée au fait que les sommes investies sur le PEE ne sont pas toujours accessibles immédiatement.

Dans quels cas l’épargne est-elle bloquée ?

Inutile de chercher bien loin les raisons qui font le succès du livret A : simple, pratique, sans frais de compte, les sommes investies sur un livret A ne sont pas bloquées, et restent donc à portée de main.

Tel n’est pas le cas des sommes épargnées sur un PEE. Les sommes investies sont bloquées pour une durée de 5 ans pour permettre à l'épargne de fructifier. C’est sans compter les nombreux cas de déblocage anticipé :

  • lors d’un départ de l’entreprise (rupture conventionnelle, démission, licenciement, fin de période d’essai…) ;
  • pour faire l’acquisition de sa résidence principale;
  • en cas de mariage ou de PACS ;
  • pour la naissance ou l'adoption d’un troisième enfant ;
  • ...

pour ne citer que les principaux… Dans chacune de ces situations, il n’est pas nécessaire d’attendre cinq ans pour récupérer les sommes versées sur le PEE.

Pour faire un rapide bilan, il ressort donc de cette comparaison que le livret A est plus liquide que le PEE, et est sans doute un outil plus intéressant à court terme.

Comment est investie votre épargne ?

Sur le livret A, vous ne pouvez pas choisir où et comment est investie votre épargne, elle est placée de la même manière pour tout le monde quels que soient vos revenus, vos projets... A l'inverse, chez Epsor, nous avons mis en place des profils d'investissement qui correspondent à vos projets de vie, votre sensibilité au risque, vos connaissances financières afin que vos placements soient personnalisés et vous correspondent. Ces profils personnalisés vous permettent (enfin) de savoir comment placer votre argent sans devoir passer des heures à comprendre, comparer et analyser tous les détails de tous les supports de placement.

“Où va l’argent que je mets de côté ?”

Placer de l’argent sur un compte en banque, c’est une chose. Savoir ce que la banque fait de cet argent, c’en est une autre. Peut-être vous êtes vous déjà posé(e) la question. Celle-ci peut entrer en ligne de compte, au moment de choisir où placer votre épargne. Voici donc quelques éléments de réponse.

Une utilisation des placements parfois opaque

Vous mettez de l’argent sur un plan épargne entreprise parce que votre employeur vous le propose. Vous placez une partie de votre épargne sur votre livret, comme presque tout le monde… Savez-vous ce que les banques en font ensuite ? Ne nous voilons pas la face : dans la majorité des cas nous n’en avons aucune idée. Bien souvent d’ailleurs, nous disposons de bien peu de moyens de le savoir.

De façon générale, l’utilisation par les banques de l’épargne sur votre livret A est assez opaque. Seul élément notable : 65% des sommes placées sur les livrets A des Français sont versées à la Caisse des dépôts et des consignations. Cet argent est ensuite prêté à des taux préférentiels aux organismes sociaux en charge des logements sociaux.

La solution optimale : le PEE ?

S’il subsiste une certaine opacité quant à l’utilisation qui est faite des sommes laissées sur les livrets A, c’est tout aussi vrai pour celles qui sont versées sur la majorité des PEE. A une exception près : les PEE proposant une large sélection de supports de placement. Cela permet de choisir où investir votre argent parmi de très nombreux fonds, divers et variés, qui ne sont pas liés à une seule et même banque ou un groupe unique.

C’est la solution que propose Epsor, avec une trentaine de fonds différents, plus ou moins risqués et permettant d’investir dans des secteurs et des enjeux très différents. La volonté affirmée d’Epsor : vous ouvrir un maximum de portes. C’est ainsi l’occasion pour chacun de donner un sens à son placement et de faire ses propre choix, en fonction de son appétence au risque et de ses convictions. Le geek qui sommeille en vous choisira peut-être d’investir dans un fonds plus Tech ; peut-être préférerez-vous que votre épargne soit placées dans des fonds ISR (Investissement socialement responsable) ? Le PEE chez Epsor vous laisse libre de faire vos propres choix.

Pour conclure, il faut certainement retenir que livret A et PEE ne servent pas les mêmes objectifs. Le livret A, parce qu’il a l’avantage d’une grande liquidité, est intéressant à court terme. Sa capacité est limitée, mais permet de disposer d’une somme d’argent satisfaisante, utilisable à tout moment, que ce soit en cas de coup dur ou de situation d’urgence, ou pour saisir une opportunité.

Le PEE est en revanche bien plus intéressant à moyen terme. Il permet de se projeter, de constituer une épargne plus rentable pour préparer des projets moins immédiats. Pour remplacer votre chaudière qui vient de tomber en panne, pensez au livret A… si vous envisagez d’épargner pour acheter votre propre appartement, d’ici quelques années, tournez-vous vers le PEE.