12 produits d’épargne pour donner du sens à son épargne !

Notre Blog

12 produits d’épargne pour donner du sens à son épargne !

Artiste peintre qui peint la terre sur une toile posé sur son chevet

Au 31 décembre 2019, l’encours de l’investissement responsable s’élevait à 1,861 milliard d’euros, dont 546 milliards d’euros d’encours Investissement Socialement Responsable (+ 32%) et 1,315 milliard d’encours pour les autres approches ESG (+ 21%), telles que les Fonds thématiques ESG, les Fonds d’intégration des critères ESG, les Fonds d’engagement, les Fonds solidaires et les Fonds d’impact investing.

🌱 Ces chiffres révèlent l’intention des épargnants à orienter davantage leur épargne vers l’investissement responsable, une prise de conscience qui s’est renforcée avec le coronavirus. La performance des fonds ISR au cours des derniers mois nous a démontré à tous que “l’épargne responsable moins performante que l’épargne classique” n’était qu’une idée reçue, et pour preuve.

Dans cet article, nous vous présenterons les différents produits d'épargne existants sur le marché qui vous permettront de faire un premier pas vers l'épargne responsable.

L’épargne responsable, un univers aux multiples planètes…

Globe terrestre

Le terme d’épargne responsable fait référence à un investissement dans un produit financier ayant un impact positif sur la société, il répond donc dans un premier temps à un objectif éthique plutôt qu’à un objectif de rendement.

En théorie, c’est un soutien financier pour favoriser l’environnement (pollution, changement climatique, biodiversité), la société (emploi, développement économique local) et l’humain (respect des droits humains, conditions de travail, égalité homme/femme).

♻️ L’épargne responsable permet de donner du sens à son épargne tout en participant à un développement plus durable de l’économie sur le long terme.

De manière générale, l’épargne responsable est devenue indispensable, car elle permet de :

  • Soutenir les entreprises au comportement responsable d’un point de vue environnemental, social ou de gouvernance. De cette manière, les investisseurs sont rassurés puisqu’ils sont plus à même d’anticiper les risques qu’encourent ces entreprises par rapport à une entreprise classique, et plus les investisseurs sont regardants sur ces critères, plus les entreprises les prennent en compte.
  • Servir un objectif d’intérêt commun : contribuer à un développement plus durable (ex : le bien-être au travail, la protection de la biodiversité…).
  • D’éviter de financer des activités ayant des impacts environnementaux et sociaux négatifs (ex : secteur de l’armement, activité émettrice de gaz à effet de serre, non-respect des droits de l’homme…).

Quels produits d'épargne sont disponibles ?

12 produits d’épargne responsable 🌱

De nombreux supports de placements existent, chacun ayant sa spécialité, sa fiscalité et son taux de risque. Pour vous aider à choisir le placement qui vous convient le plus, nous avons pris l’initiative de les classer par niveau de risque (dans un ordre croissant).

🔹 Niveau de risque faible

👉 Livret A

Il y a de grandes chances pour que vous possédiez d’ores et déjà un livret A, mais vous n’en connaissez probablement pas la finalité. Les sommes présentes sur ce placement étaient précédemment confiées à 60 % à la Caisse des Dépôts et consignations qui les utilisaient pour financer le logement social ou encore prêter aux collectivités locales. Les 40 % restants étaient utilisés pour le financement de l’économie et en partie pour les PME. De l’épargne qui était donc consacrée à des fins solidaires et sociales.

Dans le cadre de la Loi Pacte, depuis le 10 juin 2020, les banques sont désormais contraintes d’orienter 80 % des sommes présentes sur le livret A pour financer les PME, 10 % pour soutenir des projets écologiques et 5 % pour le financement d’entreprises de l’Économie sociale et solidaire (ESS). Plus récemment, dans le cadre du plan de relance, le gouvernement a annoncé que l’épargne des Français constituée sur le Livret A durant la période de crise sanitaire allait davantage être orientée vers l'accélération de la transition écologique des territoires (bus propres, bornes de recharge électriques, énergies renouvelables, logements…).

Le livret A est un placement en grande partie qualifié de "responsable", facilement accessible, sans frais et les intérêts sont exonérés d’impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux. En revanche, au vu de sa faible proportion au risque, il est très peu rentable : taux à 0,50 %/an.

👉 Livret CODEVair

Le livret CODEVair initié par la Banque Populaire est un livret d’épargne solidaire, destiné aux particuliers, il leur permet de financer des investissements à caractère écologique. En plus d’entrer dans le cadre du développement durable, les fonds collectés sur le livret CODEVair ont une dimension locale puisqu’ils sont utilisés à l’échelle régionale.

L’épargne disponible sur le livret CODEVair est principalement consacrée au financement d’équipement permettant de réduire la consommation d’énergie (panneaux photovoltaïques, éoliennes, isolation thermique, récupération d’eau de pluie…).

C’est un support de placement labellisé Finansol, le label dédié à la finance solidaire.

👉 Livret Régional

Lancé au départ par la Caisse d’Épargne, plusieurs banques comme le Crédit Agricole ou la Banque Populaire ont créé par la suite leur propre livret Régional, les fonds qui y sont collectés servent à soutenir le développement de l’économie régionale.

Chaque caisse régionale oriente ses investissements en fonction des enjeux de son territoire : santé, logement, transport, emploi, développement durable, numérique, etc… Une solution pour redynamiser l’économie locale sans prendre de risque.

L’un de ses avantages, la traçabilité ! Les épargnants peuvent directement suivent l’avancée des projets qu’ils soutiennent, et même aller jusqu’à la rencontre des porteurs de projet.

Le Livret Régional est accessible à tous, sans frais, les intérêts sont exonérés d’impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux. Son taux brut de rendement se situe entre 0,25 % et 1,25 % selon les régions.

👉 LDDS

Le livret de développement durable et solidaire ((LDDS) anciennement appelé CODEVI puis LDD) est considéré comme le petit frère du Livret A puisqu’il a les mêmes objectifs : 

  • Contribuer au financement des TPE-PME françaises (à hauteur de 80 % des sommes récoltés), de la transition énergétique et à la lutte contre le réchauffement climatique (à hauteur de 10 %) et de l'économie sociale et solidaire (à hauteur de 5 %). 

Concrètement les sommes disponibles servent à financer des logements sociaux, la réhabilitation d'habitats anciens, la construction de logements pour des personnes handicapées, la construction d'infrastructures durables ou encore des projets d’actions sociales.

C’est un produit d'épargne rémunéré à un taux annuel de 0,50 %, dont les fonds sont disponibles à tout moment. Toutes les personnes majeures domiciliées fiscalement en France peuvent ouvrir un LDDS auprès de n’importe quel établissement bancaire. Fiscalement, c’est un produit intéressant puisque les intérêts sont exonérés d'impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux.

🔸 Niveau de risque modéré

👉 Épargne salariale et retraite

L’épargne salariale et retraite est un dispositif mis en place dans de nombreuses entreprises et consiste à verser aux salariés une prime d’intéressement (en fonction des résultats de l’entreprise) et/ou une prime de participation (représentant une quote-part des bénéfices de l’entreprise), obligatoire pour les entreprises de plus de 50 salariés. 

L’entreprise peut ensuite décider de verser ces primes sur un Plan d’Épargne Entreprise (PEE) et/ou un Plan d’Épargne Retraite (PER). Les sommes investies sur le PEE sont bloquées au moins 5 ans (sauf cas de déblocage exceptionnel), tandis que les sommes investies sur le PER sont bloquées jusqu’à la retraite (sauf cas de déblocage exceptionnel).

Lors de la réception de vos primes, deux choix s’offrent à vous :

  • Percevoir les sommes directement sur votre compte bancaire (soumis à l’impôt sur le revenu).
  • Placer les sommes sur un PEE et/ou PER (exonéré d’impôt sur le revenu, seuls les prélèvements sociaux sont dûs sur les plus-values).

Lorsque vous optez pour le second choix, le gestionnaire d’épargne salariale et retraite choisi par votre entreprise et/ou votre CSE, vous proposera d’investir ces sommes sur un ou plusieurs fonds (monétaires, obligataires, actions). Parmi ces fonds, le prestataire a l’obligation de proposer à ses épargnants au moins 1 fonds solidaire.

Sans aucune obligation, mais dans l’optique de répondre aux désirs des épargnants, les gestionnaires d’épargne salariale et retraite ont étendu leur gamme de fonds dits responsables avec des fonds qui peuvent être labellisés ISR (Investissement Socialement Responsable). Ce sont des fonds qui utilisent les critères ESG (Economie, Social et Gouvernance) pour investir dans les entreprises ayant obtenu les meilleures notes ESG.

Chez Epsor, pour accompagner nos épargnants dans leurs convictions, nous leur proposons actuellement 2 fonds solidaires labellisés Finansol et 12 fonds responsables labellisés ISR et des profils d’investissement 100 % ISR.

Le taux de rendement brut varie en fonction du niveau de risque du fonds solidaire ou ISR, plus il est risqué, plus le rendement peut être élevé (entre 5 % et 20 %), cependant vous vous exposez à un risque de perte. Les frais courants (frais liés à la gestion de l’épargne par la société de gestion) vont de 0,10 % à 5 % selon la typologie de fonds.

👉 Assurance vie

L’assurance vie, un produit d’épargne long terme dont vous êtes probablement détenteur puisque c’est le produit d’épargne préféré des Français. Son objectif est de permettre à ses détenteurs d’épargner dans le but de transmettre les sommes épargnées à un bénéficiaire s'ils leur arrivent quelque chose.

Il existe deux supports d’assurance vie, le monosupport qui ne permet pas de choisir ses placements, c’est-à-dire que l’investissement repose sur un fonds en euros avec un taux minimum garanti. Ensuite il y a le multisupport qui permet d’investir sur divers fonds avec des niveaux de risque différents : unités de compte, fonds actions, part d’entreprises… et donc d’avoir la possibilité de placer sur des fonds solidaires et/ou responsables. En effet, depuis le 1er janvier 2020, les assurances vie doivent proposer l’accès à des produits d’épargne solidaires (fonds solidaires) et responsables (fonds ISR).

La fiscalité de l'assurance-vie est différente selon les contrats et selon les conditions de sortie. Le rendement moyen d’un contrat d’assurance vie sera beaucoup plus élevé avec des fonds en unité de compte que des fonds en euros, cependant, vous vous exposez à des pertes.

🔺 Niveau de risque élevé

👉 PEA et Compte titres

Investir en Bourse grâce à un PEA et/ou un Compte titre est certainement la manière la plus simple et transparente pour réaliser des investissements responsables puisque vous contrôlez entièrement vos investissements.

  1. PEA

    Le Plan Épargne Action est un produit d’épargne réglementé conçu pour contracter et gérer des actions d’entreprises européennes de façon directe ou par le biais d’un fonds d’investissement, tout en profitant d’avantages fiscaux. Il existe 2 sortes de PEA (cumulables entre eux), le PEA classique et le PEA-PME qui est consacré aux investissements dans les petites et moyennes entreprises et de taille intermédiaire (entreprises de moins de 5 000 salariés avec un CA inférieur à 1,5 milliard d'euros).

    Toute personne majeure peut ouvrir un PEA à condition d’être domiciliée fiscalement en France et dans la limite d’un plan par personne. Le PEA peut être ouvert auprès d’un établissement bancaire ou d’une compagnie d’assurance.

    Les plus-values sont exonérées d’impôt sur le revenu à condition de ne pas être retirées du plan (sauf cas de déblocage exceptionnel : cas de licenciement, invalidité, mise à la retraite anticipée...), dans le cas contraire, les gains seront imposés selon le taux en vigueur.
  2. Comptes titres

    Le Compte titres est un produit d’épargne plus flexible que le PEA, en effet, plusieurs différences sont à noter :
  • Aucune restriction de nombre de comptes.
  • Aucune restriction géographique (ouvert à l’international).
  • Aucune limite de retrait.
  • Clôture du compte à tout moment.
  • Pas d’âge minimum requis pour ouvrir un Compte titres (pour un mineur, le représentant légal sera désigné en tant que mandataire).

    Un Compte titres peut être ouvert auprès d’une banque traditionnelle ou en ligne, ou bien auprès d'un courtier spécialisé. Les gains générés sont soumis également au taux en vigueur selon la situation de chacun.

Les risques financiers encourus sont identiques pour le PEA comme le Compte titres, il n’y a aucune garantie que vous réalisiez des plus-values, tout dépend de vos placements et des fluctuations du marché, il est en de même pour les frais appliqués, cela dépend de vos placements et du gestionnaire. Pour investir de manière responsable et/ou solidaire via le PEA et/ou le Compte titres, vous avez la possibilité de choisir parmi 3 possibilités :

  • Investir dans un fonds ISR.
  • Investir dans un fonds solidaire (jusqu’à 10% des actifs sont investis ou reversés à des structures solidaires).
  • En prenant participation directement dans des entreprises responsables et/ou solidaires qui ouvrent leur capital aux particuliers.

👉 Crowdfunding (Crowdlending, Crowdequity & Royalty Crowdfunding)

Le crowdfunding également connu sous le nom de “financement participatif”, consiste à financer un projet, une idée, un produit ou encore une entreprise via une plateforme web. Les transactions financières sont totalement dématérialisées et sans intermédiaires.

C’est une méthode alternative au système traditionnel qui permet aux investisseurs de suivre en toute transparence le projet financé, et de donner du sens à leur épargne, car la majorité des projets financés par le crowdfunding ont un sens éthique, solidaire, responsable ou local. De l’autre côté, il permet aux porteurs de projets de bénéficier d’une source de financement lorsqu’ils sont rejetés du système bancaire classique ou qu’ils ne veulent pas y avoir recours, c’est également un bon moyen de tester son projet et de se constituer une communauté de clients. 

On peut distinguer 4 types de crowdfunding :

  • Don : avec ou sans contreparties non financières (exemple : pré-vente, cadeau…).
  • Prêt (ou Crowdlending) : gratuit ou rémunéré, c’est le porteur de projet qui décide des modalités d’intérêts.
  • Investissement (ou Crowdequity) : en échange d’une partie du capital. 
  • Royalty crowdfunding : investir dans des entreprises sans entrer au capital, l’investisseur perçoit régulièrement (hebdomadaire, trimestriel) un pourcentage du chiffre d’affaires.

Le crowdfunding permet aux investisseurs responsables d’accéder à une offre de produits très diversifiée (transition écologique, logement, éducation, emploi…), à un grand nombre de porteurs de projet (PME, startup, promoteur, association…) et à divers produits financiers (actions, obligations, titres participatifs…) selon le risque souhaité.

Le financement participatif permet de bénéficier d’avantages fiscaux (réduction d’impôts...) qui varient selon le type de crowdfunding, les sommes investies et les sommes perçues. Tout le monde peut investir de manière responsable grâce au crowdfunding, les rendements y sont généralement très intéressants, mais cela reste très variable selon le type de financement participatif utilisé et les projets sélectionnés.

Le mot de la fin… 📝

♻️ Certains produits permettent donc d’épargner tout en contribuant au développement d’une économie plus durable. Comme nous l’avons vu, l’objectif premier n’est pas la rentabilité, mais le sens éthique, même si la plupart des produits d’épargne responsable sont autant voire plus performants que les produits d’épargne classique.

Comme pour tout autre produit financier, il convient de choisir le produit le plus adapté à votre tolérance au risque et à vos projets futurs. Il existe une grande variété de produits et d’acteurs auxquels se référer pour donner du sens à son épargne. 

Cependant, il reste tout de même quelques limites à l’investissement responsable, en effet, il est encore très difficile de connaître les entreprises qui sont financées par chaque fonds d’investissement et le manque d’exigence de certains labels nous amène à retrouver des entreprises comme Total ou Amazon dans des fonds labellisés et dits “responsables” et/ou “solidaires”. 

Malgré de nombreuses initiatives, l’apparition de nouveaux produits d’épargne responsable, des acteurs multiples et des labels pour garantir le caractère responsable ou solidaire d’un fonds, il y a encore beaucoup de progrès à faire avant d’apporter un produit 100% responsable/solidaire et transparent.

👉 De notre côté, chez Epsor, nous travaillons actuellement sur un outil qui permettra à nos épargnants de savoir ce qu’ils financent vraiment lorsqu’ils investissent leur épargne salariale dans un fonds ISR, concrètement ils pourront savoir quelles sont les entreprises qu’ils financent à travers tel ou tel fonds ISR. Un nouveau pas vers la transparence qui nous permettra d'identifier les véritables "games changers" de l’ISR.

Testez Fundscanner pour découvrir les meilleurs fonds du label ISR et leur composition !