Donner du sens à l’épargne de ses salariés grâce à l’ISR

Notre Blog

Donner du sens à l’épargne de ses salariés grâce à l’ISR

Sommaire

  1. Qu’est-ce que l’épargne responsable ? 
    - Qu’est-ce que l’ISR ?
    - Comment investir dans l’ISR ? 
    - Comment sont sélectionnées les entreprises responsables ?
    - Labels ISR : quels rôles jouent-ils ?
  2. ISR, quel impact sur les performances ?
    - Idée reçue n°1 : l’épargne responsable est moins performante que l’épargne classique
    - Idée reçue n°2 : l’épargne responsable est moins performante en temps de crise
    - Qu’en est-il chez Epsor ?
  3. Quels sont les avantages de l’ISR pour une entreprise ?
    - Promouvoir une démarche RSE au sein de son entreprise
    - Attirer les talents 

Selon le dernier sondage IFOP (2019), 6 Français sur 10 accordent de l’importance aux impacts sociaux et environnementaux de leurs placements financiers. Cette quête de sens, qui était déjà d’actualité avant la pandémie, semble aujourd’hui omniprésente. En bousculant nos modes de vie traditionnels et nos habitudes, le coronavirus a également écorché nos certitudes. En offrant à vos salariés des dispositifs d’épargne responsable, vous leur permettez de redonner du sens à leur argent. Zoom sur un dispositif vertueux encore trop méconnu 🔎

1. Qu’est-ce que l’épargne responsable ? 

Qu’est-ce que l’ISR ? 

Nous sommes aujourd’hui de plus en plus nombreux à vouloir donner du sens à nos investissements et à nos dépenses. De nouveaux modes de consommation privilégiant produits locaux et circuits-courts voient le jour, pendant que des modèles de vie inédits se dessinent à travers le monde. L’objectif ? Vivre autrement, vivre mieux, dans le respect de l’environnement. 

L’ISR, pour Investissement Socialement Responsable, vient s’inscrire dans cette prise de conscience collective. Cette gestion financière éminemment responsable consiste à appliquer les principes du développement durable aux placements financiers. Avec l’ISR, on ne choisit pas seulement de financer une entreprise pour ses perspectives de croissance, mais également pour son impact positif sur la société. L’épargne responsable allie donc un objectif de performance économique à un impact social et environnemental positif. 

L’ISR permet de mettre à disposition plusieurs types de produits financiers (épargne salariale, assurance vie, PEA…) au service d’entreprises responsables (protectrices de l’environnement, favorisant la diversité au travail, etc)

Les mécanismes de l'ISR
Les mécanismes de l'ISR

Comment investir dans l’ISR ? 

Concrètement, investir dans l’ISR revient à placer tout ou une partie de son épargne (constituée d’un compte-titres, d’un PEA ou d’une assurance vie, PEE, PER) auprès de fonds labellisés ISR. Ces fonds ISR financent ensuite des entreprises ayant un impact positif sur la société, après les avoir rigoureusement sélectionnées.

On peut investir dans l’épargne responsable de plusieurs façons :

  • En faisant appel à ses distributeurs traditionnels (banques, assureurs et mutuelles, conseillers en investissements financiers…) 
  • En passant par une société de gestion à l’occasion d’un compte-titres, d’un PEA ou d’une assurance vie
  • En investissant dans l’ISR de façon indirecte via le dispositif d’épargne salariale proposé par son entreprise (PER ou PEE)

Comment sont sélectionnées les entreprises responsables ? 

Les fonds ISR disposent de différentes méthodes de sélection lorsqu’ils envisagent les entreprises à intégrer au sein de leurs fonds  : 

  • L’intégration ESG : c’est le premier stade de l’investissement responsable, les entreprises sont sélectionnées en fonction de leurs bonnes pratiques environnementales, sociales et de gouvernance.
  • L’approche multisectorielle, au delà de leur simple intégration, donne une part prépondérante aux critères ESG, et examine les pratiques des entreprises tous secteurs confondus. En France, l’approche Best-in-class reste la plus populaire : les entreprises aux pratiques exemplaires et aux meilleures notes sont privilégiées, quel que soit leur secteur d’activité. Dans le domaine des cosmétiques, L’Oréal est par exemple la seule entreprise à avoir été reconnue leader mondial en matière de développement durable (avec une notation AAA) trois années de suite par le CDP (Carbon Disclosure Project) .

    L’approche Best Effort (également appelée engagement ou activisme actionnarial), consiste, quant à elle, à encourager les entreprises aux notes ESG moyennes, mais dont les pratiques sociales, environnementales et de gouvernance sont néanmoins prometteuses. Les investisseurs exigent alors à ces dernières d’améliorer certaines de leurs pratiques. Les exigences des actionnaires peuvent être exprimées par dialogue direct ou, le cas échéant, en activant plusieurs leviers de pression (par l’exercice de droits de vote en assemblées générales par exemple). Cette démarche s’inscrit dans une véritable optique d’accompagnement pensée sur la durée.   

  • L’exclusion : cette pratique a le mérite d’aller à l’essentiel, en excluant d’emblée les portefeuilles de certaines entreprises.  L’exclusion peut être normative (si l’entreprise ne respecte pas certaines conventions internationales par exemple) ou sectorielle (l’entreprise se trouve alors exclue par la nature même de son domaine d’activité, s’il concerne les secteurs du tabac, de l’alcool, de l’armement, etc…)
  • L’approche thématique, quant à elle, favorise les entreprises dont les domaines d’activité touchent au développement durable.
  • L’Impact investing  : c’est l’approche la plus pointue et la plus exigeante de l’épargne responsable. Dans ce cas précis, les investisseurs financent exclusivement les entreprises ayant un impact direct sur certaines thématiques environnementales ou sociales, comme la protection de l’environnement ou de l’eau. L’impact investing permet également aux investisseurs d’adresser une partie des fonds à des organismes à buts non lucratifs. 

🔎 Qu’est-ce qu’un critère ESG ?

E” : concerne tous les critères touchant à la politique environnementale d’une entreprise, comme ses émissions de CO2 ou sa consommation d’énergie.

S” : on évalue ici la politique sociale d’une entreprise et sa gestion de ses ressources humaines, comme la qualité du dialogue social, la formation des salariés etc.

G” : regroupe tous les critères relatifs à la gouvernance d’une entreprise (rémunération équitable entre les salariés, lutte contre la corruption etc…)

Labels ISR : quels rôles jouent-ils ? 

Les labels ISR permettent aux épargnants désireux de financer des causes durables d’identifier les placements responsables qui leur garantiront un investissement engagé et éthique. Cette démarche est soutenue par la loi PACTE, applicable depuis ce 1er janvier 2020, selon laquelle tous les contrats d’assurance vie doivent désormais renfermer au moins un fonds labellisé ISR. 

La France compte aujourd’hui 2 certifications publiques des produits financiers : 

  • le label ISR, soutenu par le Ministère des finances, compte 395 comptes labellisés et 150 milliards d’encours. C’est un gage de confiance qui certifie le caractère durable de certains produits financiers.
  • le label Greenfin, spécialisé dans le financement de la transition écologique et créé par le Ministère la Transition écologique et solidaire, compte 44 fonds labellisés et 13 milliards d’euros d’encours.
  • D’autres labels indépendants existent également. Le label Finansol, créé en 1997 par l’association du même nom, est spécialisé dans l’épargne solidaire et finance des projets à fort caractère social/environnemental.
  • Le label CIES (Comité Intersyndicale de l’Epargne Salariale), quant à lui, est délivré lorsque les gammes de fonds proposées par une entreprise dans le cadre de l’épargne salariale intègrent des critères ESG dans leur gestion. 

⚠️ ISR et ESG, deux notions à ne pas confondre 


Une stratégie ISR intègre nécessairement des critères ESG, alors qu’à l’inverse, le simple fait d’intégrer des critères ESG n'implique pas toujours qu’un fonds soit ISR ou labellisé. 

2. ISR, quel impact sur les performances ? 

L’opinion publique a tendance à associer la notion d’ISR à une mauvaise performance financière. Qu’en est-il réellement de la rentabilité financière de l’épargne responsable ?  

Idée reçue n°1 : l’épargne responsable est moins performante que l’épargne classique 

❌ Faux : les fonds ISR apportent des rendements financiers en tous points similaires, si ce n’est supérieurs, aux placements classiques. En 2019, les entreprises les plus responsables (renommées “TOP 40”) ont connu de bien meilleures performances que les entreprises les moins responsables (rebaptisées FLOP 40), selon la seconde édition de l'étude ISR & Performance de La Financière de l'Echiquier.

100

Ce portefeuille virtuel constitué des 40 meilleurs profils ESG a connu une hausse de + 39 %, quand les pires profils n’ont connu qu’une hausse de + 20 %. De leur côté, les indices de références se situent à mi-chemin, avec + 26 % pour MSCI Europe et + 30 % pour MSCI Europe SRI.

Sur 10 ans, la performance du portefeuille du TOP 40 a été 3,8 fois supérieure à celle connue par le FLOP 40.

Comparaison des performances du TOP40 et du FLOP40 sur les 10 dernières années
Comparaison des performances du TOP40 et du FLOP40 sur les 10 dernières années

👀 À retenir

L’ISR permet un véritable suivi de performances de ses fonds, régulièrement étudiées par les sociétés de gestion d’actifs, comme le témoigne la dernière étude de la Financière de l'Echiquier. Des rapports d’engagement sont également régulièrement publiés.

Idée reçue n°2 : l’épargne responsable est moins performante en temps de crise 

❌ C’est même tout le contraire, puisqu’en temps de crise, l’écart a plutôt tendance à se creuser entre les entreprises les plus responsables et les autres. Le krach boursier de ce printemps souligne par exemple la résilience des entreprises dotées des meilleurs profils ESG. 

Performances du top 6 des fonds actions entre le 1er janvier et le 31 mars 2020
Performances du top 6 des fonds actions entre le 1er janvier et le 31 mars 2020

Un phénomène loin d’être étonnant : par définition, une entreprise sensible à son environnement et aux enjeux de sa société développe une résilience qui lui permet de rebondir en cas de crise. Par leur fiabilité et leur nature durable, les meilleurs profils ESG sont également d’excellentes valeurs refuges, qui ne craignent pas l’adversité ni le hasard.  

Les profils ESG ont même plutôt tendance à limiter la notion de risque, puisque les risques environnementaux, sociaux et de gouvernance des entreprises sont mieux maîtrisés par l’approche ISR. Par exemple, une entreprise qui remarque une hausse d’absentéisme parmi ses salariés peut anticiper un climat social dégradé et éviter une éventuelle baisse de performance économique. 

En prime, en temps de crise, un regain naturel a tendance à s’opérer autour des entreprises responsables, alors perçues comme des acteurs porteurs de solutions aux grands enjeux de société.

Qu’en est-il chez Epsor ?


Actuellement, nous comptons 10 fonds labellisés ISR parmi notre gamme de 33 fonds. Des profils d’investissement 100% ISR sont disponibles à la fois pour le PEE et pour le PER de nos épargnants. 

💡Comment savoir si votre gestionnaire propose des fonds ISR ? 

Les questions à se poser : 

- Les fonds proposés ont-ils un label ? Ont-ils le label ISR ?

- De combien de fonds ISR dispose-t-il dans sa gamme ?

- Le prestataire propose-t-il des profils d’investissement ?

- Proposent-ils des profils d’investissement ISR ?

- Existe-il une offre ISR dédiée au PER piloté ?

3. Quels sont les avantages de l’ISR pour une entreprise ?  

Promouvoir une démarche RSE au sein de son entreprise

Votre entreprise est particulièrement investie dans une démarche RSE et certains enjeux actuels vous préoccupent ? Vous avez également la possibilité d’inclure au sein même de votre accord d'intéressement des objectifs liés à des causes sociales ou environnementales (taux d’emploi de travailleurs handicapés, réduction de la consommation de papier/personne…) De cette façon, vous rassemblez vos collaborateurs autour des valeurs de solidarité et de responsabilité, et affirmez l’ADN durable de votre entreprise. 

Attirer les talents 

On ne le répètera jamais assez : les enjeux de recrutement d’hier ne sont plus ceux d’aujourd’hui. Du côté des candidats comme des entreprises, on ne recherche pas tant un profil type et des cases à cocher qu’un véritable engagement, des valeurs, une identité. Et justement, dans un contexte où les jeunes (et moins jeunes) diplômés sont en quête de sens, affirmer une véritable stratégie RSE à travers l’ISR peut être un véritable aimant à talents.

En effet, selon l’étude de Global Tolerance (2015), 62% des millenials aspirent à travailler « pour des entreprises qui cherchent à délivrer un impact environnemental et social positif ». Une quête de sens d’autant plus amplifiée par la crise sanitaire que nous connaissons actuellement : 55% des Français remettraient ainsi en question l’utilité de leur travail depuis l’apparition de la pandémie, selon la dernière étude Yougov (le nombre passe à 61% du côté des 18-24 ans). 

Conclusion  

L’intérêt croissant pour l’investissement socialement responsable incarnait déjà, avant la crise, le désir des Français de construire un monde durable, grâce à une consommation et à une finance plus saines. La crise sanitaire et économique actuelle peut être l’occasion d’investir dans une économie réelle et durable avec l’ISR. 

Finalement, orienter l’épargne de ses salariés vers des supports ayant le plus d’impact positif possible, c’est être une entreprise responsable et bienveillante, qui sait répondre aux enjeux de son époque en permettant à ses salariés de contribuer au monde de demain. 

 🌱 Afin d’encourager le recours à l’épargne responsable, Epsor travaille actuellement sur une nouvelle offre de financement ISR qui puisse répondre aux nouvelles attentes des épargnants français. 

L'ambition d’Epsor tient en 3 points :

  • Réconcilier les épargnants avec le monde de la finance et permettre à leur épargne d’incarner leurs valeurs.
  • Rendre l'épargne salariale et retraite plus transparente, en proposant des investissements plus responsables.
  • Démocratiser l’univers de la finance, ce levier puissant de l'économie à même de faire bouger les lignes.

Notre solution d’épargne salariale permet à votre entreprise de défendre le projet qui vous ressemble.


Vous êtes sensible aux causes sociales et/ou environnementales ? Notre équipe de spécialistes se tient à votre disposition pour mettre en place un PEE/PER à caractère ISR, grâce à nos 10 fonds labellisés ISR et à nos profils d’investissement durable.