Prime d'intéressement VS. prime classique | Le Blog d'Epsor

Notre Blog

Pourquoi mettre en place un accord d'intéressement
plutôt que de verser des primes ?

La plupart des entreprises auraient tout à gagner à offrir de l’intéressement à leurs employés. Il est donc plus que jamais urgent de revenir sur deux idées reçues dont souffre l’épargne salariale, et l’intéressement en particulier, avant de comparer les principaux avantages de l’intéressement par rapport à une prime salariale plus classique.

Nombre d’entreprises proposent à leurs employés des primes automatiques (un 13ème mois par exemple) ou conditionnées à la réalisation d’un certain nombre d’objectifs. Celles qui ont instauré, que ce soit à la place ou en plus, un système d’intéressement, sont en revanche beaucoup plus rares. Peut-être cela tient-il au fait qu’aujourd’hui encore, dans l’imaginaire collectif, l’épargne salariale, la participation, l’intéressement, sont autant de notions qui sont abstraites et complexes.

L'intéressement est trop complexe et réservé aux grands groupes

L’intéressement est complexe et réservé aux grands groupes

Idée reçue n°1 – Seuls les grands groupes peuvent mettre en place de l’intéressement

On ne va pas se mentir. Lorsque l’on parle d’épargne salariale, on pense immédiatement que celle-ci est réservée aux grands groupes, voire aux entreprises de taille intermédiaire. Pourtant, il est bon de savoir que l’intéressement peut concerner absolument n’importe quelle entreprise, pourvu qu’elle ait au moins un salarié. Il est d’ailleurs d’autant plus intéressant dans les entreprises de moins de 250 salariés !

Plus exactement, l’intéressement :

  • est un dispositif d’épargne salariale qui consiste à verser aux salariés une prime en fonction de la performance de l’entreprise,
  • qui s’adresse à n’importe quelle entreprise ayant au moins un salarié qui ne soit pas dirigeant (mais est aussi valable pour les dirigeants),
  • et ce, quel que soit son milieu d’activité, ou son statut juridique (SARL, SA, SAS...).

Ainsi, qu’importe la taille de votre entreprise, vous avez très certainement tout à gagner à vous poser la question.

Modèle d'accord d'intéressement

Idée reçue n°2 – Du point de vue administratif, l’intéressement, c’est contraignant

La seconde idée reçue, en revanche, repose pour sa part sur un fond de vérité. Effectivement, mettre en place un accord d’intéressement demande plus de formalités administratives que le versement d’une prime salariale classique. Pourquoi cela ? Tout simplement parce que tout accord d’épargne salariale doit être négocié avec les représentants du personnel, et être accepté : autant de choses que ne nécessite pas une prime classique.

Epsor vous propose précisément de vous accompagner sur tout le processus de mise en place, et donc de s’occuper de ces formalités pour vous. N’hésitez pas à vous rapprocher de l’équipe d’Epsor, qui se fera un plaisir de vous renseigner.

Comparaison prime d'intéressement et prime classique

Les différences entre une prime classique et une prime d’intéressement

Intéressement, prime salariale, qui paie quoi, qui gagne quoi ?

Parce qu’un exemple vaut mieux qu’un (trop) long discours, une petite simulation s’impose. En prenant en compte les mesures récentes de la loi PACTE et du Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale, voici un exemple rapide pour mieux comprendre la différence entre prime d’intéressement et prime salariale classique.

  • M. Sardou touche un salaire brut mensuel de 2000 €,
  • Son employeur décaisse 1000 € pour offrir une prime à M. Sardou :

- Dans le cas d’une prime salariale classique, M. Sardou touchera in fine 595,40 € nets,

- Dans le cas d’une prime d’intéressement, M. Sardou touchera 903 € nets, qui seront exonérés d’impôt sur le revenu s’ils sont placés sur un plan d’épargne salariale.

L'épargne salariale est gagnante pour les salariés comme pour l'employeur

Des avantages fiscaux pour l’employé comme pour l’employeur !

Venons-en à présent aux avantages que peut présenter une prime d’intéressement, par rapport à une prime classique.

La prime classique

Cette dernière doit figurer sur la fiche de paie, et est soumise au même principe que la rémunération de base de vos salariés. Votre société paie donc des charges salariales et patronales sur les primes de la même façon que sur les salaires. Pour vos salariés, la prime sera imposable de la même manière que le reste de leur rémunération.

La prime d’intéressement

Vis-à-vis des points évoqués ci-dessus, la prime d’intéressement l'emporte complètement. En effet, celle-ci est exonérée de charges patronales, pour l’employeur, et peut même être déduite du bénéfice imposable de l’entreprise. Voilà qui en fait donc, naturellement, un dispositif très avantageux pour l’employeur.

Les employés ne sont pas en reste non plus : s’il est placé sur un plan d’épargne salariale (de type PEE, PERCO...), l’intéressement est exonéré d’impôt sur le revenu. C’est, à ce titre, un complément de revenu idéal qui peut permettre à vos salariés de financer des projets à moyen-long terme.

Associer vos salariés aux résultats de l’entreprise

À quoi cela sert-il d’octroyer une prime à vos salariés ? Il est légitime de se poser la question. À augmenter ponctuellement leur pouvoir d’achat, certainement, mais aussi et surtout à les motiver.

Davantage qu’une simple prime, l'intéressement présente l’avantage de renforcer les engagements et liens réciproques entre entreprise et salariés, en distribuant à ces derniers une partie des résultats de la performance collective. Ne s’agit-il pas, après tout, d’ajouter à leur salaire une portion de la progression de la valeur de l’entreprise ?

Comme dans une équipe nationale de handball, ou de relais, qui court après le podium olympique et dont chacun des membres sera récompensé de ses efforts avec une belle médaille ; l’intéressement est la médaille qui vient récompenser les collaborateurs d’une entreprise qui est parvenue à remplir tout ou partie de ses objectifs.

Pour ce qui est de renforcer les liens entre entreprise et salariés, un point supplémentaire est à mettre au crédit de l’intéressement : celui-ci repose inévitablement sur un accord d’entreprise. Pour mettre en place un dispositif d’épargne salariale, il est en effet obligatoire que l’employeur et les employés se rejoignent sur un accord d’entreprise, négocié avec les représentants du personnel.

La mise en place de primes d’intéressement vient par conséquent favoriser le dialogue social. Il est d’ailleurs frappant de constater que plus de la moitié des accords d’entreprise qui font l’objet de dépôts dans les différentes Directions Régionales des Entreprises de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi (DIRECCTE) concernent des accords d’épargne salariale.

Enfin, puisque l’intéressement est conditionné à la satisfaction d’un ou plusieurs critère(s) de performance quantitatif(s) ou qualitatif(s), il s’agit d’une réelle opportunité de sensibiliser les salariés aux objectifs de l’entreprise, de leur expliquer, et de s’assurer que tous regardent dans la même direction.

Promouvoir votre culture d’entreprise

Pour conclure sur les avantages inhérents à la mise en place d’un dispositif d’intéressement, il est essentiel de parler de ce qu’il peut apporter de positif à votre culture d’entreprise.

Tout d’abord, l’intéressement est un supplément de rémunération collectif, qui concerne l’ensemble des salariés de l’entreprise, y compris les personnes en apprentissage, et met tous les salariés sur un pied d’égalité. Avant tout, offrir de l’intéressement à vos collaborateurs, c’est faire le choix de valoriser la performance d’un collectif, la faculté de vos équipes à travailler ensemble, leur cohésion, et reconnaître que cela contribue et fait le succès de votre l’entreprise. C’est faire rimer performance individuelle et performance collective.

Peut-être de façon encore plus immédiate, l’intéressement peut être utilisé comme un argument de poids dans le cadre d’une procédure de recrutement. Une entreprise qui se tourne vers l’épargne salariale développera rapidement l’image d’une entreprise qui responsabilise ses collaborateurs et valorise leurs salariés. Une image positive qui se révélera vite attractive.

Surtout, responsabiliser toute l’entreprise autour des grands enjeux auxquels elle a à faire face renforce la culture d’entreprise. C’est une option à ne pas négliger pour façonner une marque employeur et développer une identité forte pour votre entreprise.

Mieux vaut donc préférer l’intéressement aux primes salariales classiques : rédiger un accord d’intéressement bénéficie à l’employeur comme aux employés, et se révèle gagnant-gagnant !